Hadjiantonis-_photo

Tsimpiti avec Antonis Hadjiantonis

le mardi 12 mars 2019 à 20 h 30

Concert

participation libre

«Tsimpiti » signifie « pincée ». Née au début du 20me siècle, dans les centres urbains des États-Unis d’Amérique, la « guitare pincée » (« kithara tsimbiti ») se développe et est représentée principalement par Yorgos Katsaros, Kostas Dousas et Kostas Bezos. Se référant à la façon de jouer, ce terme décrit d’un côté une technique qui consiste à pincer les cordes avec les doigts de la main droite, inspirée par le jeu de guitare des bluesmen afro-américains. D’un autre côté il s’agit d’une catégorie distincte dans le répertoire du rébétiko. Une catégorie de chansons, jouées par un guitariste seul, qui joue la mélodie et en même temps s’accompagne lui-même, créant ainsi une nouvelle esthétique concernant l’approche de l’instrument et de l’interprétation.
Antonis Hadjiantonis vous jouera des chansons qu’il joue d’habitude seul, dans sa chambre. Des chansons d’exile, de romance, de meurtre de prison de passion et de désire, composées ou jouées par ces fameux guitaristes grecs, qu’il revisite dans l’esprit de cette technique, en respectant avant tout le moment présent.
Bio
Antonis Hadjiantonis joue de la guitare et chante des chansons de “rebetiko”, des chansons urbaines grecques, puisque il est un vrai enfant de la ville. Il aime le “bouzouki”, instrument de musique grecque, et il l’accompagne souvent avec sa guitare, en essayant de donner le rythme nécessaire pour les faire coexister. Il aime le violon et l’oud “a la turca” aussi, les accordéons “européens” et les “baglamas” qui font du bruit. Il chante pour faire entendre les vielles histoires de ceux qui ne sont plus vivants mais qui ont auparavant vécu passionnément. D’ailleurs, c’est pour ce passion qu’il faut chanter, n’est ce pas? Pendant plusieurs ans, les chansons de l’exile, de la prison et des fumoirs se mêlaient avec les chants d’amour et les paroles sur la séparation, dans sa chambre à Paris. Il a récemment déménagé à Athènes pour rejoindre le soleil.

< >
voir tout le mois de
mars 2019

L M M J V S D
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

"Happy Sin Remains"

"Happy Sin Remains"

Soirée Kotchari! Danses arméniennes

Soirée Kotchari! Danses arméniennes

Le Cante alentejano, chant polyphonique portugais avec Carlos Balbino

Le Cante alentejano, chant polyphonique portugais avec Carlos Balbino

BCIR

BCIR

Jam Bluegrass et Old-time avec en première partie, Karoline

Jam Bluegrass et Old-time avec en première partie, Karoline

Sapta Swara sur les routes du Soi

Sapta Swara sur les routes du Soi

Sabrina Romero "Sonidos"

Sabrina Romero "Sonidos"

Ankha - Jazz Oriental

Ankha - Jazz Oriental

Tsimpiti avec Antonis Hadjiantonis

Tsimpiti avec Antonis Hadjiantonis

BACK Group : tribute to Pat Metheny

BACK Group : tribute to Pat Metheny

Paris Cabaret du Uke

Paris Cabaret du Uke

Yvon Rosillette et Roukou Akoustique

Yvon Rosillette et Roukou Akoustique

Jam Orientale

Jam Orientale

Puro Flamenco

Puro Flamenco

Mets tes pieds dans mes pieds ! on t’emmène en Afrique

Mets tes pieds dans mes pieds ! on t’emmène en Afrique

La Parranda Vénézuelienne avec Juan Sébastien Jimenez en première partie

La Parranda Vénézuelienne avec Juan Sébastien Jimenez en première partie

Concert de jeunesse de l’ACTIT

Concert de jeunesse de l’ACTIT

ZazlooZ

ZazlooZ

GRAND BAL KLEZMER

GRAND BAL KLEZMER

Sobrino Primero y Tío Segundo - Chansons cubaines traditionnelles

Sobrino Primero y Tío Segundo - Chansons cubaines traditionnelles

Une histoire arménienne. La photographie dans l’Empire ottoman, de Catherine Pinguet

Une histoire arménienne. La photographie dans l’Empire ottoman, de Catherine Pinguet

L'histoire de celui qui

L'histoire de celui qui

Quiet Dan « When the earth was flat »

Quiet Dan « When the earth was flat »

Péniche Anako
Bassin de la Villette
face au 34 quai de la Loire
75019 PARIS
Métro Stalingrad ou Jaurès